Le tout dernier morceau de Danola est titré Black bird, et ça parle humanité, environnement, jeunesse et crise sociopolitiques…

“Premye fwa” de Danola a eu un effet percutant sur le public. Ce morceau qui caresse les tympans depuis sa sortie, continue encore de faire son petit bonhomme de chemin. Entre-temps, l’artiste nous offre un nouveau bijou: “Black bird”. Une nouvelle composition musicale qui campe les soubresauts socio-économiques du pays.

“Black Bird” est une chanson faite à six mains, écrite par Danola et Réginald Georges et produite par Dr Tchon. Paru le 8 mai, le morceau va bientôt être vidéoclipé, si on en croit les confidences de la chanteuse. Le titre du morceau veut évoquer les défis économiques et sociaux auxquels font face les jeunes en Haïti.

“Black Bird est aussi une réflexion sur le rapport entre l’humain et son environnement car comme vous le savez, l’homme est le premier destructeur de la nature”, explique la chanteuse.

“L’oiseau noir symbolise la jeunesse de mon pays en plein désarroi, ainsi que les problèmes environnementaux dans le monde”, ajoute-t-elle, convaincue que le morceau est arrivé dans le bon contexte: la pandémie du coronavirus. C’est une occasion, selon Danola, de penser à l’avenir du pays.

Si avec sa première tube “Premye fwa”, la jeune artiste visait un public plus jeune, par “Black bird”, elle touche une auditoire beaucoup plus large.

Selon l’artiste, à l’annonce de son nouveau produit, certains s’attendaient à une reprise du morceau du même titre signé Nina Simone, grande chanteuse du Jazz et militante des droits civiques aux Etats-Unis.

“C’est une chanteuse que j’aime beaucoup mais ma chanson est différente de celle de Nina Simone. Le  dénominateur commun entre nos deux titres est le chagrin et la mélancolie comme toile de fond” épilogue Danola, qui a bien joué de sa voix sa voix mi-jazz mi-blues sur le morceau.

Pour l’heure, Danola travaille sur la réalisation de la vidéo de son clip de son nouveau bébé. Par ailleurs, l’artiste promet de nouvelles chansons à venir, de tendances et de registres différents.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *